VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

KINECONSULT By Alizé

Ne laissez plus les autres décider à votre place ! Donnez votre avis sur l'avenir de la profession !
Chères Consoeurs, chers confrères,

Depuis quelques jours Alizé a lancé sa plateforme de consultation des kinésithérapeutes.

Ouverte en avant première pour nos adhérents elle est maintenant  progressivement étendue à tous les kinésithérapeutes qui le souhaitent.

Le 12 janvier dernier à débuter un cycle de négociations conventionnelles. Nous avons besoin qu'un grand nombre d'entre vous s'inscrivent sur l'application VOOTER (disponible sur l'apple store et dans le play store d'Androïd) et participent aux consultations que nous lancerons à cette occasion pour guider les décisions que nous aurons à prendre.

Comment participer ?

01

Comment vous inscrire sur notre plateforme

Renvoyez nous par retour de mail à l'adresse kineconsult@alize-kine.org : 
  • soit une photo de votre caducée
  • soit une photo de votre CPS
  • soit une photo d’une feuille de soin barrée
  • Soit une photo de votre carte professionnelle (téléchargée sur le site de l’Ordre)
      ET
      Votre nom et Prénom
Les numéro professionnels doivent être visibles.
Ces informations ont pour but de s'assurer que seuls des kinésithérapeutes feront partis de notre panel. Elles seront totalement effacées après vérification et ne seront jamais utilisées à quelques fins que ce soit.
Une fois que nous aurons reçu ce mail nous vous enverrons un mail d'invitation à notre plateforme de consultation sur l'application Vooter 
02

Comment accéder à l'application Vooter ?

Une fois que vous aurez reçu le mail d'invitation Vooter (attention il est possible qu'il arrive dans vos spams) vous n'avez qu'à suivre les instructions qui y figurent pour créer votre compte (gratuit) avec l'adresse mail sur laquelle vous avez reçu l'invitation et participer à nos consultations.
L'application est disponible sur le play Store d'Android et sur l'Apple Store.
Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à ce projet. Il permettra, à terme, de consulter l’ensemble des kinésithérapeutes qui le souhaitent pour nous accompagner dans les décisions importantes qui engageront l’avenir de notre profession.
Ce sera notamment le cas pour le cycle de négociations conventionnelles qui a débuté en janvier.
HAUT