VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

NOS PROPOSITIONS

Lorem ipsum et dololr sit amet

NOS MISSIONS

Les objectifs principaux d’Alizé sont la défense des intérêts matériels et moraux, collectifs et individuels, des masseurs-kinésithérapeutes, kinésithérapeutes,  physiothérapeutes et des cadres issus des filières précitées. La défense de la liberté, du droit du travail et d'exercice et la sauvegarde des masseurs-kinésithérapeutes, kinésithérapeutes, physiothérapeutes et des cadres des mêmes filières. La mise en oeuvre des possibilités ouvertes par l’article L 411-18 du Code du travail, le dialogue avec les autres professions de santé, les questions relatives à la formation, la formation continue et des compétences de ces professionnels. Et, plus généralement d’exercer toutes activités liées à l’information professionnelle.

Alizé défend l’universitarisation de la profession en demandant l’accession au master 2, puis aux écoles doctorales. Alizé propose de fait que des thérapeutiques telles que la thérapie manuelle, la rééducation périnéo-sphinctérienne ou la rééducation vestibulaire entre autres, soient accessibles par le biais de l’université sous la forme de doctorats. L'objectif final étant la création d'une filière universitaire en Rééducation avec la création d'écoles doctorales et de laboratoires de recherche associés afin que la kinésithérapie puisse enfin produire elle même le contenu scientifique nécéssaire pour mettre en évidence l'intêret de notre profession ainsi que les économies qu'elle permet de réaliser à notre système de santé.

Alizé se revendique comme une force de proposition dont les positions et réflexions ont été un des moteurs de l'évolution de l’ordre ainsi que l’amélioration de son adaptation à la réalité de la profession. 

De par son statut Alizé dénonce les intérêts individuels ou collectifs  qui se font au détriment de la masso-kinésithérapie.

L’un des principes d’Alizé est d’obtenir le non-cumul des mandats. Ainsi, pour garantir l’indépendance intellectuelle morale et financière, un élu ne devrait pas pouvoir cumuler de mandats aux différents niveaux de l'ordre, ainsi qu'un mandat ordinal avec un mandat au sein des Union Régionales des Professionnels de Santé (URPS).
Alizé est une organisation totalement bénévole. Ainsi, l’ensemble de ses membres ne perçoivent aucune indemnité syndicale. Ceci a pour objectif de garantir une totale transparence quant aux intentions et la qualité de vos interlocuteurs, chaque membre est au contact de la réalité du terrain et n’a qu’un seul objectif, la défense de la masso-kinésithérapie.


Contactez-nous pour en savoir plus

NOTRE HISTOIRE

Une création née d'une révolte

Voila aujourd'hui dix ans qu’Alizé vient bousculer le microcosme de la kinésithérapie avec une idée simple : un syndicat ne doit pas penser à la place des personnes qu’il représente. C’est déjà ce principe qui a été à l’origine de la création d’Alizé en mars 2008 en réponse à la création de l’ordre des kinésithérapeutes. On ne peut que regretter que cette création se soit faite sans que l’ensemble des masseurs-kinésithérapeutes ne soient consultés et il est permis d’imaginer que les choses se seraient passées différemment si cela avait été le cas. C’est pendant la protestation qui a suivi l’envoi des premiers courriers d’inscription à l’ordre que se sont rencontrés Didier Lantz, salarié, et Michel Fantou, libéral. Insatisfaits de l’offre syndicale existante ils s’accordèrent, rejoints par Claude Richet et Didier Miranda, pour créer un syndicat qui réunirait libéraux et salariés dans le but de faire évoluer la kinésithérapie autrement. C’est ainsi que le 28 mars 2008 naissait officiellement Alizé. On a longtemps voulu réduire Alizé à un rôle d’opposition stérile à l’ordre alors que dès 2008 Alizé a été force de proposition, en suggérant une organisation inspirée du modèle de l’ordre des pharmaciens et constituée de collèges séparés, plus à même de représenter la diversité d’exercice de notre profession. Aujourd'hui encore Alizé s’inscrit dans une démarche constructive et s’il reste encore de nombreux points sur lesquels l’ordre doit évoluer et pour lesquels nous ne manquerons pas d’émettre des propositions, il est nécéssaire d’admettre que l’évolution que l’on a pu observer notamment au niveau national est plutôt positive. Mais les centres d’intérêts sur lesquels Alizé focalise son attention ont fortement évolués, nous travaillons au quotidien à analyser l’évolution du cadre légal, technique et scientifique de notre profession afin d’informer au mieux les kinésithérapeutes et d’influer les orientations futures de notre profession et plus largement de la santé en France. Alizé vous propose une nouvelle approche du syndicalisme. Un syndicalisme en phase avec les l’évolution des moyens de communication actuels, un syndicalisme animé par ces mêmes valeurs qui font cruellement défaut à la représentation de notre profession : La démocratie participative, l’engagement de ne se consacrer qu’a un seul mandat électif ainsi que l’engagement de garder majoritaire la part du temps consacrée à la pratique de la profession.

ADHESION

Devenez Acteur de notre profession, Rejoignez nous !
Découvrez toutes nos offres et adhérez directement en ligne !

HAUT