Négocations conventionnelles

Négocations conventionnelles

Au cours des prochains mois les syndicats représentatifs vont devoir négocier avec la Caisse Nationale d'Assurance Maladie

Maisons Sport-Santé

Maisons Sport-Santé

Les Kinésithérapeutes ont un rôle important à jouer

Champs de compétences

Champs de compétences

Les décrets encadrant le sport-santé instauré par la Loi de Santé sont en cours de rédaction, ils devraient paraître dans le courant de l'été.

Transposition directive accès partiel

Transposition directive accès partiel

Les députés ont transposé le texte sans exclure la santé du champs de la directive

Attaque en "règles", ou l'éloge du libéralisme à géométrie variable !

arton260Le microcosme kinésithérapique est en effervescence, pas une journée ne passe sans qu'un article traitant de l'activité physique adaptée ne voit le jour. Un de plus me direz-vous sans doute... !
Qu'est ce qui a donc bien pu tomber sur la tête des masseurs-kinésithérapeutes pour qu'ils s'émeuvent avec autant de force de la volonté des diplômés en APA de vouloir faire pratiquer de l'activité physique aux personnes souffrant de pathologies chroniques ?

Pourtant, lors des échanges avec les professionnels du sport issus de cette filière un mot revient sans cesse dans leur discours : complémentarité. Selon leurs propos leurs interventions n'empiètent pas sur le champ de compétences des masseurs-kinésithérapeutes et s'inscrivent dans une parfaite complémentarité avec celles-ci.
Là où le bât blesse c'est qu'en approfondissant ces échanges il devient évident que la perception de la profession de masseur-kinésithérapeute qu'ont les Enseignants en APA est extrêmement réductrice, certains circonscrivent même notre activité à la seule pratique du massage ou des mobilisations.
L'ignorance des différentes modalités de prises en charge qui constituent la masso-kinésithérapie a laissé la place à un élargissement sans limite des « compétences » que les enseignants en APA considèrent comme étant de leur ressort. Les nutritionnistes, ergothérapeutes, psychomotriciens ou psychologues doivent eux aussi fréquemment être pris de crises d'urticaires paroxystiques. Sous couvert d'une approche bio-psychosociale, les champs de compétences qui échappent à l'appétence des APA se réduisent comme peau de chagrin.
Quand ces professionnels sont confrontés au fait que leur méconnaissance de notre activité les a amené à remplir un rôle qui est le nôtre, le ton change et ils nous rétorquent que la rééducation n'est pas un monopole des masseurs-kinésithérapeutes.
Surfant sur la tendance actuelle à vouloir s'affranchir des règles régissant l'organisation de notre société, beaucoup de professionnels en APA n'entendent pas limiter leurs actions. Il faut dire que le nombre d'étudiants formés à l'activité physique adaptée étant bien supérieur aux débouchés de la filière il peut être tentant de s'octroyer de nouvelles compétences pour élargir le champ des possibles. Phénomène qui a pour conséquence de niveler par le bas la qualité des actes de rééducation et les salaires au sein des structures hospitalières ou des structures privées.
Parallèlement, ces mêmes professionnels poussent des cris d'orfraie lorsque des éducateurs sportifs titulaires du BPJEPS ou autres éducateurs médico-sportifs commencent, logiquement, à s’intéresser également au versant sport-santé. Leur argument du partage des compétences dans une approche pluridisciplinaire pour le bien du patient ne fonctionne uniquement quand il s'agit de  servir leurs intérêts. Dans les autres cas ils opposent un non ferme et définitif !
Pourtant, une immense majorité des masseurs-kinésithérapeutes est convaincue du bien-fondé d'une pratique physique pour les personnes atteintes de pathologies chroniques. Néanmoins, un certains nombres de points méritent d'être précisés :
L'activité physique a une action positive sur la santé, c'est indéniable. Mais ne peut-on pas en dire tout autant d'une alimentation équilibrée issue de l'agriculture biologique ? Dans ce cas ne serait-il pas pertinent de prendre également en charge les fruits et légumes biologiques ?
Il est légitime de se demander si cela doit aboutir à une prise en charge par la collectivité de la pratique sportive de ces populations ?
Parallèlement, nous ne pensons pas que toutes les professions qui ont une action positive sur la santé ont vocation à devenir des professionnels de santé. Dans le cas contraire, pour reprendre l'exemple de la nourriture équilibrée, les cuisiniers aussi pourraient-être candidats à l'obtention de ce titre !
 
La raison d'être de l'activité physique adaptée est de permettre à des personnes présentant un handicap ou une pathologie de pratiquer une activité physique ou sportive en adaptant celle-ci aux facultés du pratiquant. La notion de réadaptation nous semble parfaitement décrire cette situation. A partir du moment où l'on cherche à rétablir la fonction par le biais d'exercices on entre dans le champ de la rééducation qui est le domaine des professionnels de santé et en particulier des masseurs-kinésithérapeutes.
Nous sommes convaincus de l’intérêt du sport-santé mais nous estimons que les masseurs-kinésithérapeutes doivent y jouer leur rôle : en amont par l'établissement d'un bilan spécifique qui définira d'éventuelles contre-indications, et en aval, pour ceux qui le souhaitent, en faisant partie des professionnels habilités à encadrer des séances de sport-santé.
Les décrets doivent être l'occasion d'apaiser les tensions qui existent entre les masseurs-kinésithérapeutes et les enseignants en APA en apportant une limite précise à l’intervention de ces derniers. Nous serons particulièrement vigilants quant à la sécurité des patients ainsi qu'au respect de nos champs de compétences qui est la condition sine qua non d'une collaboration sereine en parfaite complémentarité.
Les masseurs-kinésithérapeutes sont des professionnels conscients des enjeux de santé publique mais sont attachés au respect de l'organisation de notre système de soin ainsi qu'aux prérogatives de chacun. Les règles définissant ce système ne défendent pas des professions ni des professionnels, elles ont été conçues pour garantir au patient que les professionnels qui vont les prendre en charge ont reçu une formation de qualité qui soit homogène sur l'ensemble du territoire et qu'il lui soit facile de s'orienter entre ces différents professionnels grâce à une identification claire des rôles de chacun.


Par Christelle Lamart  et François Randazzo

Si vous n'êtes pas adhérents Adhérez !

En Région

Participez au développement de nos antennes régionales :
regionalize@alize-kine.org

Restez en contact

Syndicat Alizé
4 Rue des Messiers 93100 Montreuil
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Forum d'Alizé

Pour accéder au forum
Cliquez sur le lien

Scroll to top