Négocations conventionnelles

Négocations conventionnelles

Au cours des prochains mois les syndicats représentatifs vont devoir négocier avec la Caisse Nationale d'Assurance Maladie

Maisons Sport-Santé

Maisons Sport-Santé

Les Kinésithérapeutes ont un rôle important à jouer

Champs de compétences

Champs de compétences

Les décrets encadrant le sport-santé instauré par la Loi de Santé sont en cours de rédaction, ils devraient paraître dans le courant de l'été.

Transposition directive accès partiel

Transposition directive accès partiel

Les députés ont transposé le texte sans exclure la santé du champs de la directive

MAIN ALIZE ENSEMBLE2

ALIZE LE SYNDICAT DE TOUTE LA FILIERE EN KINESITHERAPIE

Quelque soit l'exercice vient de rénover entièrement son site internet et va offrir de nouveaux services à ses adhérents.

lire la suite

 La CPAM de PARIS reçoit ALIZÉ au sujet des DE !

Dans le cadre de la procédure entamée par la CPAM de Paris au sujet des DE, nous avons été reçus, ce lundi 12 février par Mr Albertini, directeur de la CPAM de Paris et Mme Dauffy, Directeur de la régulation et des relations avec les professionnels de santé. En premier lieu nous tenons à les remercier pour leur accueil.

Au cours de cet entretien cordial et constructif, nous avons eu confirmation que les courriers adressés aux kinésithérapeutes Parisiens étaient l'aboutissement d'un processus qui s'est étalé sur une grande partie de l'année 2017 et qu'ils avaient été validés par les syndicats représentatifs en CSPD.

Nous avons alerté Mr Albertini sur les dangers liés à imposer une modification des pratiques tarifaires dans un intervalle de temps réduit aux cinquante kinésithérapeutes dont la pratique est la plus contestée. Beaucoup de ces kinésithérapeutes exercent de cette façon depuis de nombreuses années sans que la CPAM de Paris ne soit venue remettre en question ces pratiques. Nous avons rappelé que derrière ces chiffres il y a des entreprises individuelles, des familles, et qu'il importait, pour éviter des drames humains, d’inscrire le retour à une pratique conventionnelle des DE dans un temps plus long.

Nous avons obtenu de la part de Mr Albertini l'assurance que chaque situation serait étudiée au cas par cas pour éviter ce type de situation problématique.

Nous avons également longuement abordé l'explosion des charges, que ce soit au niveau des tarifs de l'immobilier Parisien aussi bien qu'au niveau des charges sociales. À ce sujet, la position du directeur de la CPAM est restée ferme, le DE ne saurait constituer pour la CPAM de Paris un rattrapage destiné à compenser la cherté de la vie Parisienne ou l'augmentation des charges sociales. Pour Monsieur Albertini, les termes du contrat conventionnel sont définis au niveau national lors de la négociation conventionnelle, il n'appartient pas aux CPAM de négocier ces termes mais de les appliquer. A ce titre, il considère que la pratique d'un DE systématique n'est pas acceptable. Pourtant, pour la majorité des cabinets situés dans Paris intra-muros, la pratique du DE est une condition nécessaire pour maintenir l'équilibre économique du cabinet.

Nous avons alors souligné le risque d'assister, à moyen terme, à défaut d'une revalorisation significative de nos honoraires (qui rappelons-le ont perdu 25% en tarif horaire depuis 2000), à une augmentation des fermetures de cabinets de kinésithérapie parisiens pour causes économiques. Dans le contexte d'augmentation prévisible de la demande en soin de kinésithérapie, liée notamment au vieillissement, cela ne sera pas sans effet sur la capacité de tous les patients à accéder aux soins qu'ils nécessitent.

Si l'exercice en cabinet pluriprofessionnel ou en cabinet de groupe peut être une des stratégies mises en place pour réduire les charges, trop souvent les projets proposés au sein de la ville de Paris n'offrent pas une surface suffisante pour permettre d'y associer un kinésithérapeute. Nous avons demandé à Mr Albertini de sensibiliser les différents partenaires de ces initiatives au sujet de ces problématiques de surface ce qu'il a consenti à faire lors de leur prochaine rencontre.

Nous avons également profité de cet entrevu pour aborder brièvement quelques sujets annexes à la problématique des DE, dont :

· Notre proposition de créer un poste de kinésithérapeute conseil au sein des CPAM pour mieux accompagner les kinésithérapeutes dans leurs relations avec la CPAM,

· Notre souhait que les DAM qui viennent à la rencontre des kinésithérapeutes dans leur cabinet soient mieux formées aux subtilités de la NGAP,

· La nécessité que le temps qui s'écoule entre la détection d'erreurs de facturation et la réclamation d'indus soit raccourci au strict minimum afin d'éviter que la situation prenne une ampleur facilement évitable,

· Plus globalement notre souhait de voir dissocier la codification des actes nécessaire à l'analyse statistique de celle du paiement. Pour ce faire, il n'y aurait plus qu'un acte simple, un acte complexe et un acte de groupe.

Nous avons conclu en indiquant à Monsieur Albertini que nous étions tout à fait disposé à travailler en partenariat avec la CPAM de Paris afin de continuer à améliorer les relations avec l'ensemble des kinésithérapeutes parisiens.

 

 

 

 

Assemblée Générale d'Alizé

Les adhérents du syndicat Alizé réunis en Assemblée Générale ce samedi 7 octobre ont procédé à l'élection de leur nouveau Conseil d'Administration.

 

Sont élus au Conseil d'Administration :

José Arevalo
Michel Fantou
François-Adrien Mutel
Michèle Muteau
Sabine Maurice
Eric Pineau
Guillaume Bravo Segorbe
Ludovic Brayé
Didier Miranda
Camille Champavère
Stephane Flori
François Randazzo
Katia Gimenez
Christelle Lamart Mattei

 

Le CA a ensuite procédé à l'élection du Bureau d'Alizé :

 

Sont élus au bureau :

Président : François Randazzo
Vice Président : Stéphane Flori
Secrétaire Général : Eric Pineau
Secrétaire général adjoint : Camille Champavère
Trésorier : Guillaume Bravo Segorbe
Trésorier Adjoint : Ludovic Brayé

 

Merci pour la confiance que vous nous témoignez.

 

Compensation de la hausse de la CSG
 
Les mauvaises surprises du PLFSS2018
 
Le PLFSS 2018 a été publié ce jeudi 28 Septembre. C'est avec stupéfaction que nous avons pu constater que, malgré le communiqué du ministère en date du 6 septembre, la prise en charge des cotisations de retraite déstinée à compenser l'augmentation de 1,7 points de CSG sera bien condtionnée au fait d'exercer en zone sous dense. 
Nous avons écrit à la ministre de la santé et au premier ministre pour manifester le vif mécontentement de la profession. Affaire à suivre.

 

 

Transposition de la directive sur l'exercice partiel (MàJ du 15 février 2018)

Les députés, ont pris la décision de transposer la directive Européenne sur l'accès partiel aux professionels de santé. Nous pouvons légitimement nous interroger sur les motivations d'une telle décision quand on s'est qu'il était possible, à l'instar de l'Allemagne, d'exclure la santé du champs d'application de cette directive. À Monsieur Veran qui tente de nous rassurer en affirmant "qu'il n'y a pas de marché pour les balnéothérapeutes Roumains"  nous serions tenter de répondre "À quoi bon transposer un texte qui ne sert à rien?".

 

Dernières actualités

Espace Adhérent



Alizé - le syndicat de tous les kinésithérapeutes, salariés et libéraux

Juridique

Pour pouvoir bénéficier de l'assistance juridique d'Alizé, merci de bien vouloir adhérer.

Si vous êtes déjà adhérent, vous trouverez le Service juridique dans la rubrique adhérent.

Nos partenaires :

pelicanLOGO GENOUROB 2014VestibulusLogocanmk

En Région

Participez au développement de nos antennes régionales :
regionalize@alize-kine.org

Restez en contact

Syndicat Alizé
4 Rue des Messiers 93100 Montreuil
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Forum d'Alizé

Pour accéder au forum
Cliquez sur le lien

Scroll to top
Le Cron démarre