Bienvenue sur le site d'Alizé, le syndicat de tous les kinésithérapeutes, salariés et libéraux

 Alizéennes 2016 : Le congrès est reporté à l'automne

Le contexte social actuel, les risques de blocages dans les transports ainsi que les risques de pénurie d'essence nous ont conduit à prendre la décision de reporter notre congrès scientifique à l'automne 2016. La nouvelle date sera communiquée dés que celle-ci sera fixée. Les inscriptions sont automatiquement reconduites pour la prochaine date.  De plus amples informations très prochainement.

 Attaque en "règles", ou l'éloge du libéralisme à géométrie variable ! 

Attaque en "règles", ou l'éloge du libéralisme à géométrie variable !

Le microcosme kinésithérapique est en effervescence, pas une journée ne passe sans qu'un article traitant de l'activité physique adaptée ne voit le jour. Un de plus me direz-vous sans doute... !
Qu'est ce qui a donc bien pu tomber sur la tête des masseurs-kinésithérapeutes pour qu'ils s'émeuvent avec autant de force de la volonté des diplômés en APA de vouloir faire pratiquer de l'activité physique aux personnes souffrant de pathologies chroniques ?

    Lire la suite de l'article...

Kinésithérapie hospitalière en péril !Le gouvernement saura-t-il écouter le cri d’alerte de la profession ?

Les établissements de santé souffrent depuis des années d’un manque dramatiquede masseurs-kinésithérapeutes. En 25 ans, la moitié d’entre eux a délaissé leshôpitaux. Les rares centres hospitaliers disposant d’un plein effectif ont recours à desefforts budgétaires conséquents, à de l’intérim ou à des kinésithérapeutes étrangers.Plus grave, des postes vacants sont pourvus par d’autres professions qui parfoissont hors du champ des professions de santé réglementées et pratiquent illégalement laMasso-kinésithérapie.

Lire le communiqué ->

Nos partenaires :


                              Pélican Assurances                                       Centrale d'Achat Nationale des MK

Adhésion :

Devenez Acteur de notre profession,
Rejoignez nous :

Je Donne mon Avis :

Parce que votre parole compte, participez à nos consultations :